sept 242011

Livres à lire ou à télécharger :

www.inlibroveritas.net/

www.ecrits-vains.com

www.framabook.org/ (livres informatique)

abu.cnam.fr/

www.livrespourtous.com/

www.gutenberg.org

fr.wikisource.org/wiki/Wikisource:Accueil

www.florilege.free.fr/

litteratureaemporter.free.fr/

www.contes.biz/

 

e-books :

gallica.bnf.fr/

www.numerique.culture.fr/mpf/pub-fr/index.html

fr.feedbooks.com/

www.ebooksgratuits.com

www.didactibook.com

Lecture audio :

lecturesonore.com/

www.audiolivres.net/

www.audiocite.net

www.litteratureaudio.com/

www.livreaudiogratuit.com/

 

Radio et télévision :

La plupart des radios ont un site Web qui permet de les écouter en direct (live) ou de réécouter des émissions passées.

Il suffit de taper le nom de sa radio sur un moteur de recherche.

Il en va de même pour la plupart des chaines de télévision.

Certaines émissions passées sont accessibles plusieurs après leur diffusion sur ces sites.

 

Radio :

Il existe des annuaires de radios :

www.radio.fr/

www.radioguide.fm/internet_radio_France

 

Exemple de radio :

www.radiofrance.fr/

www.virginradio.fr/

 

Il existe également des radios à la demande ; vous choisissez ce que vous voulez écouter

http://grooveshark.com

www.deezer.com/fr/

www.jiwa.fr/

www.beezik.com/

www.musicme.com/

www.last.fm/

 

Ecouter peut être des « futures » stars ?

www.mymajorcompany.com

www.buzzmyband.com

 

Télévision :

Exemples de télévision ;

www.france5.fr/

www.france24.com/fr/

www.cnn.com/

 

Pour revoir vos émissions, il suffit en général d’aller sur le site de la chaîne et de chercher ma rubrique vidéo ou VOD

 

Ecouter ou Télécharger de la musique libre

On désigne habituellement comme musique libre, à l’instar d’un logiciel libre, une musique qui peut être librement copiée, distribuée et modifiée. Ainsi, la musique libre est soit de la musique du domaine public, soit de la musique diffusée sous une licence ouverte. Une musique libre est un exemple d’œuvre libre.

Elle se définit par opposition au mode de distribution (et aux droits d’exploitations qui y sont liés) des musiques produites et distribuées sous le régime de droit d’auteur classique, par des labels, qu’ils dépendent de majors ou qu’ils soient indépendants. Il existe toutefois des labels ou des micro-labels qui diffusent de la musique libre et soutiennent activement la libre diffusion.

 

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_libre)

 

www.dogmazic.net/

www.jamendo.com/fr/

http://www.boxson.net/

http://www.auboutdufil.com

http://www.touslespodcasts.com/

 

Regarder des vidéos

http://www.youtube.com/

http://video.google.fr

www.allocine.fr

www.wat.tv

www.dailymotion.com/

www.wideo.fr/

 

Regarder ou télécharger des films libres

http://www.kassandre.org/

 

 

Télécharger des logiciels :

Si vous connaissez le logiciel, tapez son no dans un moteur de recherche.

Sinon voici quelques sites :

www.clubic.com

www.01net.com/telecharger/

www.framasoft.net/ (logiciels libres)

sept 242011

Je me fais le relais de cette animation multimédia sur laquelle j’ai travaillé

depuis quelques mois et qui aura lieu du 8 au 15 octobre 2011.

La Maison du livre, de l’image et du son et l’AADN (Association pour le développement des arts et cultures numériques) propose une semaine d’immersion dans la création numérique : exposition ludique et interactive, spectacles/performances, initiation à la création numérique, conférence

Ouverture et vernissage : samedi 8 octobre à partir de 17 h 30 / Clôture : samedi 15 octobre à partir de 17 h 30

  • Des installations
    Du samedi 8 au 15 octobre aux horaires d’ouverture de la médiathèque
    deux expositions seront présentes et permettront de s’imprégner des jeux de mots ou d’agir (en chantant)

– Pierre Hoezelle – Machine à traduire
– Art-act/Gaspard et Sandra Bébié-Valérian – Revolustar

Samedi 8 et 15 octobre à partir de 17h30, deux spectacles se dérouleront en « live » et allieront les outils numériques (vidéo, musique), danse et slam.

– David Guerra et Pierre Amoudruz – Reverrance
– Pj Pargas, Anne-Sophie Gabert et Fish le rouge – Kilometre

Du samedi 8 au 15 octobre, il y aura la possibilité de voir les artistes travailler et préparer leurs œuvres et spectacles tout en ayant la possibilité de participer (écriture, slam, danse, création musicale ou vidéo).
– Pj Pargas, Anne-Sophie Gabert et Fish le rouge – Kilometre

Pour participer aux ateliers, veuillez contacter l’espace multimedia de la Maison du livre, de l’image et du son
Atelier Machine à traduire : L(es-sens) du mot
Animé par Pierre Hoezelle
Samedi 15 octobre dans l’espace multimédia

Un voyage à travers les langues et les cultures. Les expressions sont rattachées intrinsèquement à nos représentations culturelles, que se passe-t-il alors si ces expressions sont traduites littéralement d’une langue à une autre par un moteur de recherche informatique? Venez jouez sur les mots dans cet atelier de poésie numérique. Pour plus d’infos.

— Atelier Rêverrance : Ça tourne en boucle !

Animé par David Guerra et Pierre Amoudruz
Du lundi 10 au vendredi 14 octobre

A partir de ce qui vous tombe sous la main, créez vos images et boucles musicales. Apprenez à jouer et composer ces séquences visuelles et sonores en temps réel via les techniques de mix vidéo (Vjing) et de MAO (Musique Assistée par Ordinateur). 2 équipes pour un rendu commun ! Pour plus d’infos.

Révolustar : détourne moi une chanson
Animé Gaspard et Sandra Bébié-Valérian
Samedi 8 octobre de 10 à 17h dans l’espace multimédia

Venez découvrir les coulisses de Révolustar. C’est à votre tour de jouer! Des images commerciales aux propos révolutionnaires, choisissez un clip et détournez-en les paroles à partir de chants engagés. Pour plus d’infos.

Workshop Kilomètre :

Animé par PJ Pargas, Anne-Sophie Gabert et Fish le Rouge
Du lundi 10 au vendredi 14 octobre

Slam, vidéo et danse, à vous de prendre les manettes. Que ce soit derrière un ordi, au micro ou sur la piste de danse, à chacun sa manière de s’exprimer. Pour plus d’infos.

  • Une conférence – mardi 11 octobre à 19 h

Outils numériques en ligne : de l’appropriation au détournement. Comment nos usages du web réinventent la production d’une culture populaire ?

Plaquette des animations à visualiser ou imprimer